Principales pathologies

Principales pathologies

 

 

  • Céphalées cervicogéniques: les céphalées cervicogéniques sont des céphalées provoquées par un problème au niveau des cervicales. Les atteintes cervicales peuvent être liées à de nombreuses causes: traumatiques par exemple, arthrose ou arthrite, etc. La douleur est en général présente que d’un côté et débute par l’arrière de la tête ou le cou, irradiant vers la tempe et parfois vers l’épaule et le bras. Parfois la douleur s’accompagne d’autres symptômes, comme des nausées, une sensibilité à la lumière ou au bruit, ce qui rend le diagnostic difficile car ces symptômes sont similaires à ceux que l’on trouve dans la migraine.
  • Douleurs du membre fantôme: les douleurs fantômes sont des douleurs apparaissant après l’amputation d’un membre. Elles peuvent provoquer des sensations de brûlure, de décharges électriques, des élancements dans tout le membre ou encore des crampes. Ces douleurs sont en parties expliquées par le fait que le cerveau n’a pas eu le temps d’intégrer que le corps n’est plus complet. Il continue donc d’envoyer des signaux le long des nerfs vers le membre manquant, mais ne reçoit plus de réponse en retour. N’ayant pas de réponse, le cerveau continue de stimuler encore et encore le membre et il finit par interpréter cette absence de réponse comme le signe d’une blessure, qui va provoquer des douleurs. Environ 70% des personnes amputées souffrent de douleurs fantômes.

  • Douleurs neuropathiques: les douleurs neuropathiques surviennent lorsqu’il y a lésion d’un nerf périphérique. Les symptômes sont des sensations de décharge électrique le long du trajet du nerf, des sensations de brûlure, de picotement, de fourmillement, d’une hypersensibilité ou d’une hyposensibilité sur la zone affectée. Les douleurs neuropathiques peuvent survenir suite à une intervention, suite à un traitement chimiothérapeutique ou suite à la compression d’un nerf comme par exemple dans le syndrome du canal carpien ou dans le cas de la sciatique.
  • Endométriose: L’endométriose est une maladie provoquant l’implantation de la muqueuse utérine à d’autres endroits que la paroi interne de l’utérus. Les douleurs dues à l’endométriose résultent d’une localisation erronée des règles. En effet, le cycle féminin touche non seulement la paroi interne de l’utérus, mais aussi les foyers d’endométriose (muqueuses utérines en-dehors de l’utérus) situés à d’autres endroits du corps. En Suisse, une femme sur dix souffre d’endométriose. Les conséquences de cette maladie sont multiples: fortes douleurs pendant les règles et les rapports sexuels, infertilité, fatigue chronique ou encore troubles digestifs.

 

 

  • Fibromyalgie: la fibromyalgie est un syndrome douloureux généralisé. Les douleurs sont diffuses et persistantes et touchent principalement les zones autour des articulations et/ou le tronc. Les autres symptômes liés à la fibromyalgie sont: fatigue importante, troubles cognitifs, troubles du sommeil et troubles de l’humeur. Bien que sa prévalence soit importante – la fibromyalgie touche entre 2 et 4% de la population Suisse – ses causes sont encore largement méconnues. L’un des mécanismes potentiellement impliqué dans le développement de la maladie serait le processus de sensibilisation centrale. En résumé, les zones du cerveau et de la moelle épinière impliquées dans la perception et l’évaluation de la douleur dysfonctionnent et le système nerveux commence à détecter des stimulations non-douloureuses comme étant douloureuses (sensibilisation centrale). Ce dysfonctionnement a pour conséquence une hypersensibilité sensorielle et pourrait expliquer en partie ce qui intervient dans le développement de la pathologie.
  • Lombalgies chroniques: les lombalgies sont des douleurs au niveau des lombaires (bas du dos). Ces douleurs peuvent être dues à des pathologies très différentes: arthrose, fracture, lumbago, fibromyalgie, hernie discale ou encore infection. 80% de la population souffre de lombalgies à un moment de sa vie. La douleur est invalidante et peut parfois irradier dans la/les jambe/s ou vers la nuque. Les prises en charge dépendent de la pathologie sous-jacente.

  • Lupus: le lupus est une maladie inflammatoire auto-immune causée par le système immunitaire, qui attaque ses propres tissus. Le lupus peut toucher les articulations, la peau, les reins, les cellules sanguines, le cerveau, le cœur et les poumons. Les symptômes varient et comprennent la fatigue, des douleurs articulaires, une éruption cutanée et de la fièvre. Ils peuvent s’aggraver périodiquement (crises), avant de disparaître à nouveau.
  • Migraine: La migraine est considérée comme une maladie neurologique, mais elle implique à la fois le système nerveux et le système cardiovasculaire. Une migraine est une céphalée vasculaire grave qui est habituellement plus prononcée d’un côté de la tête. Les migraines surviennent lorsque les vaisseaux sanguins qui alimentent le cuir chevelu et le cerveau se dilatent et se contractent, entraînant un élargissement des vaisseaux suivi d’un rétrécissement rapide. Les fibres de la douleur dans les parois des vaisseaux sanguins sont irritées et les nerfs entourant les vaisseaux sanguins libèrent des produits chimiques, qui envoient des signaux de douleur au cerveau. Les migraines surviennent par crises, qui peuvent durer entre 4 et 72 heures. Chez environ 1/3 des patients la crise migraineuse est précédée d’une aura: des hallucinations visuelles ou auditives, une perturbation de la sensibilité tactile ou une paralysie motrice. Cette aura dure en général moins d’une heure et lorsqu’elle s’arrête, elle est remplacée par la douleur. Les crises peuvent s’accompagner d’autres symptômes, tels que: nausées, vomissements, photophobie (sensibilité à la lumière), phonophobie (sensibilité au bruit), ainsi qu’une grande sensibilité aux odeurs. La migraine touche trois fois plus les femmes que les hommes et bien que les causes de cette pathologie ne soient pas encore bien déterminées, une relation avec le système hormonal est mis en évidence pour expliquer cette différence.

  • Pathologies ostéo-articulaires: dans les maladies ostéo-articulaires il y a des pathologies très différentes, telles que l’arthrose, la polyarthrite rhumatoide, l’ostéoporose, les lombalgies. Les pathologies ostéo-articulaires sont le principal facteur de handicap dans le monde et la lombalgie est la cause la plus fréquente de ce handicap.
  • Syndrome douloureux régional complexe (SDRC): anciennement appelé algodystrophie ou maladie de Sudeck, le SDRC est un syndrome douloureux survenant après un traumatisme, un AVC ou une intervention chirurgicale d’un membre. Les symptômes touchant la zone infectée sont multiples: œdème, modification de la transpiration, changements de la température et de la couleur de la peau, raideur des articulations, manque de force et douleur. Les causes du SDRC sont pour l’instant inconnues, ainsi que les facteurs de risque.

 

Bibliographie
-Breivik, H. et al. (2012) Survey of chronic pain in Europe: Prevalence, impact on daily life and treatment. Eur J Pain. https://doi.org/10.1016/j.ejpain.2005.06.009
-Les douleurs chroniques et rebelles, Suzy Soumaille, éditions Planète Santé
-Dayer, CF, Luthi, F, Le Carre, J, Vuistiner, P, Terrier, P, Benaim, C., Giacobino, JP & Leger, B (2019) Differences in the miRNA signatures of chronic musculoskeletal pain patients from neuropathic or nociceptive origins. PLOS ONE : 14(7): e0219311. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0219311