Traitements et recherches

Traitements

 

Il y a plusieurs types de traitements dans la douleur chronique. Face à la complexité de la maladie et aux conséquences multiples qu’elle entraine sur la vie quotidienne des personnes atteintes, une prise en charge efficace doit combiner ces traitements de manière individualisée.

C’est donc une approchesur mesure’, qui intègre des traitements:

  • Médicamenteux (antalgiques et analgésiques)
  • Interventions (infiltrations, anesthésies, pose de neurostimulateurs)
  • Physiothérapie, massages
  • Médecine complémentaire: relaxation, hypnose, acupuncture
  • Psychothérapie

Par une participation active à ses soins, le patient peut contribuer au soulagement de ses douleurs. Par exemple en signalant toute modification de la douleur; en prenant les traitements aux horaires prévus ; en évaluant l’efficacité des traitements et leurs effets secondaires ; en demandant des doses supplémentaires si besoin; en réalisant des exercices de relaxation ; en cherchant à identifier les facteurs de déclenchement ou d’aggravation des douleurs ou encore en visant une diminution de la douleur et non pas sa disparition.

News en Recherche médicale

 

2019
Une équipe de recherche de la Clinique Romande de Réadaptation (Suva, Sion), en collaboration avec des médecins du CHUV à Lausanne, vient de publier une étude dans le Journal Scientifique PLOS ONE (Dayer et al., 2019). Cette recherche avait pour objectif d’évaluer si, sur la base des micro-ARN que l’on retrouve dans le sang, il était possible de classifier les différents types de douleur chronique.

Les micro-ARN sont des petites molécules, qui jouent un rôle important dans la régulation de l’expression des gènes. Jusqu’à ce jour, environ 2500 micro-ARN ont été découverts, ce qui représente environ 50% du génome humain. Les micro-ARN sont impliqués dans plusieurs processus cellulaires et lorsque leur fonctionnement est anormal, cela entraine une pathologie. L’intérêt des micro-ARN est qu’ils peuvent être étudiés avec une simple prise de sang. De ce fait, ils peuvent être utilisés comme marqueurs biologiques. Avoir un marqueur d’une pathologie est important pour le médecin comme pour le patient, cela permet un diagnostic plus rapide et plus fiable et donc également d’introduire plus rapidement le bon traitement.

L’équipe de la SUVA s’est donc intéressée à découvrir s’il y a des micro-ARN différents selon le type de douleur chronique. Ils ont mesuré l’expression de 184 micro-ARN chez 173 patients. Ces patients souffraient de douleurs : neuropathiques, nociceptives, mixtes ou d’un syndrome douloureux régional complexe. L’hypothèse était que la douleur entraine un changement dans le fonctionnement des micro-ARN et que selon le type de douleur ces changements seront différents.

Les résultats de l’étude semblent prometteurs. En effet, les chercheurs sont parvenus à identifier 7 micro-ARN qui sont différemment exprimés selon qu’il s’agit d’une douleur

nociceptive ou neuropathique. Cette étude confirme l’intérêt des micro-ARN comme biomarqueurs, mais beaucoup de questions restent encore en suspens. En effet, la question de l’effet des traitements médicamenteux n’a pas été étudiée ici et pourrait à elle seule expliquer les différences trouvées (les patients avec douleurs neuropathiques prennent des traitements différents des autres patients, ce qui peut altérer l’expression des micro-ARN de façon différente). Et pour finir, énormément d’autres micro-ARN restent encore à étudier. C’est pour cela que d’autres études sont déjà prévues, afin de continuer d’avancer dans la compréhension de ces effets, notamment en évaluant les changements d’expression des micro-ARN au cours du temps en prélevant le sang de patients tout de suite après un accident/traumatisme, puis régulièrement au cours des années qui suivent.

 

Dayer, CF, Luthi, F, Le Carre, J, Vuistiner, P, Terrier, P, Benaim, C., Giacobino, JP & Leger, B (2019) Differences in the miRNA signatures of chronic musculoskeletal pain patients from neuropathic or nociceptive origins. PLOS ONE : 14(7): e0219311. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0219311

 

Bibliographie
-Breivik, H. et al. (2012) Survey of chronic pain in Europe: Prevalence, impact on daily life and treatment. Eur J Pain. https://doi.org/10.1016/j.ejpain.2005.06.009
-Les douleurs chroniques et rebelles, Suzy Soumaille, éditions Planète Santé
-Dayer, CF, Luthi, F, Le Carre, J, Vuistiner, P, Terrier, P, Benaim, C., Giacobino, JP & Leger, B (2019) Differences in the miRNA signatures of chronic musculoskeletal pain patients from neuropathic or nociceptive origins. PLOS ONE : 14(7): e0219311. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0219311